Socialiser son chien avec ses congénères :

  La socialisation est un besoin…

La socialisation c’est le fait d’apprendre et d’intégrer des codes sociaux : Être « social » c’est entretenir des relations entre êtres vivants, relations relatives à une société ou une communauté. Un chien socialisé correctement saura communiquer (comprendre et se faire comprendre) avec ses congénères. On parle alors de socialisation intra-spécifique (au sein d’une même espèce). Avec les autres êtres vivants, on parlera de socialisation inter-spécifique (entre espèces).

Le chien est un animal social et il est extrêmement important pour lui d’avoir des contacts réguliers avec d’autres chiens. Il est donc indispensable de bien le socialiser avec ses congénères. Or les maîtres manquent en principe cruellement d’informations sur la communication canine et ne savent pas toujours gérer les rencontres. De plus beaucoup d’acteurs du monde canin ne se mettent pas à jour sur le comportement et donnent des informations et conseils erronés.

Des conseils à déconseiller

En effet il existe encore des vétérinaires qui expliquent que l’agressivité entre chiens est du à un rapport de dominance. Des éducateurs qui se disent comportementalistes canins peuvent également tenir ce discours par manque de formation et d’ouverture.chien-dominant

On vous dira alors qu’il faut sanctionner le chien et le remettre à sa place pour corriger son comportement. En vérité les sanctions physiques et menaces verbales répétitives en présence de congénères augmenteront son anxiété et inhiberont complètement sa communication, à tel point qu’il ne sera plus capable de communiquer normalement avec son espèce. Attention, les moniteurs de clubs canins se permettent aussi souvent de donner des conseils en comportement, il faut savoir qu’ils ne sont pas formés pour cela.

Une enquête de One-Voice nous à d’ailleurs dévoilée les maltraitances appliquées par ces « méthodes » coercitives : « La violence du dressage dévoilé ».

Le chien dit « agressif » avec les autres chiens chercherait donc toujours à affirmer sa place de dominant pourtant « il ne s’agit pas d’un caractère fixe, ni d’un trait de tempérament. » Ce qu’on appelle rapport de dominance est le résultat d’une interaction sur un élément de convoitise (Ressource). Ex : Nourriture, reproduction, jouet etc…

Enfin un rapport de dominance n’est pas systématiquement exprimé par des comportements agressifs.

Des contacts réguliers, oui mais pas au bout de la laisse.

Votre chien a besoin de voir des congénères… Pour interagir avec eux et entretenir sa communication. Il faut faire la différence entre un croisement de chiens en laisse qui ne permet pas ou très peu d’interactions et une rencontre libre (éventuellement en longe) où votre compagnon aura le temps de « parler chien ».

De plus la rencontre en laisse est très inconfortable pour votre chien car celle-ci ne lui permet pas de se dérober/s’éloigner s’il est en inconfort. Le chien démontrera donc plus facilement de l’agressivité parce qu’en vérité il se sent coincé et obligé de faire face à la situation.

A savoir : Les tensions sur la laisse influencent énormément le comportement de votre chien lorsqu’il rencontre un congénère. Il est conseillé d’appeler votre chien jusqu’à ce qu’il se détourne du chien qui passe plutôt que de tirer sur la laisse pour l’éloigner et de la détendre au maximum si la rencontre venait à se faire.

Le chien méchant

J’entends souvent dire entre les propriétaires de chiens  » Il est gentil votre chien ? »

Le comportement social du chien n’a rien à voir avec le fait qu’il soit gentil ou méchant. La réactivité de votre compagnon peut avoir plusieurs causes : la peur, le stress, une mauvaise communication, une forte excitation…

-La peur des congénères : Un chien mal socialisé n’aura pas forcement l’habitude de voir d’autres chiens et ne saura pas bien se comporter avec eux. Ce qui peut provoquer du stress ou de la peur d’où la réaction agressive visant surtout à dissuader l’approche d’un éventuel congénère.

-La gestion de l’émotion et de la frustration : Certains chiens ne savent pas gérer leurs emotions et montent très vite en excitation. Lorsque votre chien est très nerveux il n’analyse pas correctement les messages du chien en face et peut déborder : mordre trop fort, être trop brutal dans son approche. De la même façon dont les enfants se blessent en chahutant, nos chiens entrent en conflit dans l’excitation.

Le manque de contacts pourra également provoquer une telle frustration que votre chien adoptera un comportement très nerveux et excité à la vue d’un autre chien. Son comportement pourra donc vous paraître « agressif ». Un chien qui ne supporte pas la frustration pourra également poser des problèmes de partage des ressources. Il pourrai également ne pas supporter qu’un chien lui dise « Non » et donc démarrer une bagarre.

-Une mauvaise communication : Un chien qui ne communique pas correctement aura souvent des interactions conflictuelles avec les autres. En effet s’il n’est pas respectueux de ses congénères et s’il ne comprend pas la communication que lui propose le chien en face cela pourra facilement tourner au conflit.

Enfin le chien ne grogne ou n’agresse pas par méchanceté, ces attitudes font partis de leur communication de chien. De la même façon qu’un enfant pourrait dire « Non », crier, pousser puis taper pour signaler son inconfort (ou sa frustration…).

A savoir : Les jeux excitants de courses, de lancés, de balles ou bien de tiraillements nourrissent le besoin d’excitation (et même de prédation) quotidien de votre chien. Plus vous l’encouragerez à s’exciter plus il en aura besoin et le recherchera. Un chien n’a pas besoin de s’exciter pour être épanoui.

Pour aller plus loin : Article de chiens des villes  » Mon chien est agressif avec les autres chiens »

De bonnes interactions pour une bonne communication.

Pour développer ses « codes canins » votre compagnon doit faire des rencontres enrichissantes dans un but d’apprentissage. Les chiens ont une communication particulière et seule la rencontre régulière d’individus différents peut entretenir cette communication.

Apprendre à s’adapter en proposant différentes réponses :

Prendre le temps d’analyser l’individu qu’il y a en face pour lui proposer un comportement approprié et adapter son approche me semble être le plus important des apprentissages.

SOCIALISATION-chien-congenereseducation de mon chien 91

Exemple : Certains chiens ne sont pas commodes voir tendus… Ils ne veulent pas jouer ou s’exciter et ne souhaitent parfois même pas entrer contact. Le message sera envoyé de loin par la posture qu’ils adopteront face aux autres chiens. Arriver en ligne droite à la vitesse d‘un missile n’est probablement pas la meilleure réponse à proposer dans ce cas là. De ce fait en proposant des réponses inadaptées le chien pourra se mettre dans des situations inconfortables voir dangereuses.

Lorsqu’ils sont ensembles la plus part du temps les chiots ne jouent pas, ils s’excitent :

On confond souvent jeu et excitation. Lorsqu’il est en état d’excitation votre chien n’est pas capable de réfléchir à ce qu’il fait et en principe ne se rend pas compte de ce qu’il se passe autour de lui, souvent dans ces conditions le rappel du propriétaire est inefficace. Il est normal qu’un jeune chien propose de l’excitation mais il est important qu’il apprenne à se maîtriser et se poser pour pouvoir respecter ses congénères. Le jeu a toujours un but d’apprentissage et peut se faire calmement, au sol par exemple. En aucun cas la course de prédation et la brutalité ne sont appropriées dans une rencontre.

Apprendre les bons comportements avec les bonnes rencontres :

Pour apprendre à un chiot comment se présenter et interagir correctement avec ses congénères il est logique de lui présenter des chiens matures qui savent déjà communiquer et de ce fait qui sont … adultes !
Beaucoup de personnes pensent qu’il faut mettre les chiots et les jeunes chiens ensembles pour les socialiser… Pourtant c’est une grosse erreur. Dans une portée certes, les chiots restent ensembles mais la plus part du temps sous l’œil avisé de la maman qui gère les comportements de la fratrie.
Laisseriez-vous une cour d’école sans maîtresses ni surveillants ? Il est normal que les individus matures éduquent les plus jeunes. Il n’est donc pas très intéressant pour un jeune chien de ne rencontrer que des camarades de son âge avec lesquels il va s’exciter sans l’intervention de chiens adultes correctement socialisés.

Je conseille d’ailleurs de présenter plus d’adultes (calmes) que de jeunes la première année de vie du chien. Il apprendra ainsi le respect de l’autre et sera capable de proposer d’autres réponses que l’excitation.

Voir l’article de chiens des villes : Mon chien ne sait pas parler chien…

Socialiser ce n’est pas dresser…

La socialisation par l’Obéissance est couramment pratiquée en club canin : On apprend au chien à rester au pied, à ne pas chercher le contact avec les congénères présents sur le terrain. Les exercices les plus courants sont le « Pas bouger » pendant qu’un autre chien passe à coté ou bien le « Au pied » collé au maître pendant les croisements. En aucun cas ces exercices ne socialisent votre chien. Au contraire sur un chien peu socialisé il peut provoquer un état émotionnel très inconfortable, le chien pourra monter en frustration ou encore développer du stress en présence de congénères. Sinon il apprendra à ignorer la communication des autres chiens et se « dé-socialisera ».

Si en plus les méthodes d’éducation sont coercitives (par la contrainte), par exemple en utilisant des outils comme le collier à chaînette étrangleur (dit de travail), votre chien développera sûrement de l’agressivité envers ses congénères voir envers les personnes.

Beaucoup de mes clients souhaitent apprendre à contrôler leur chien parce que celui-ci n’est pas sociable et qu’ils rencontrent des problèmes en promenade lorsqu’il y a d’autres chiens. En vérité il est bien plus agréable de se promener avec un chien sociable qu’avec un chien « Au pied », agréable pour vous, mais surtout pour votre chien, qui lui a véritablement besoin de contacts canins.

Parler chien pour vivre chien

Socialiser votre compagnon correctement avec ses congénères quel que soit son âge et son vécu lui permettra de vivre sa vie, d’être libre et d’être bien dans ses pattes. L’habituer à notre monde d’humain en lui montrant un maximum de choses (on parle alors de familiarisation) fera de lui un compagnon sociable et sur de lui. Ajoutez à cela une éducation respectueuse de son bien être avec des méthodes douces et il pourra vous suivre partout.

Socialisez le dans de bonnes conditions en choisissant de lui présenter des congénères adaptés aux apprentissages dont il a besoin. Contactez un professionnel qui utilise des méthodes respectueuses de l’animal si vous avez du mal à le comprendre et à gérer les rencontres avec les autres chiens.

Eviter les méthodes coercitives et les professionnels qui ne vous parlerons que de dominance ou de control même en « positif ». La socialisation du chien ne se fait pas avec le control de l’humain et la dominance n’est qu’un détail de la communication canine, elle n’explique en rien la réactivité sur les congénères.

Article réalisé et édité par L’Empreinte éducation canine.

Avis aux « pilleurs » du net : Ce site est protégé par les lois du copyright. Il est strictement interdit de reproduire ou traduire sous un quelconque support (presse, site internet, livre, manuel, application, logiciel, etc.) un quelconque élément de ce site, sauf « courte citation ». 

Comments (13)

  1. Thank you a lot for sharing this. Awsome!

  2. Bonjour,

    J’ai un chihuahua très sociable, habitué aux jeux avec de gros chiens.
    J’ai récupéré en association, un molossoïde de 30 kg, très sympa, très sociable, qui vivait avec un congénère mâle.
    Mon problème : impossible de les laisser ensemble, même sous haute surveillance.
    Le gros devient surexcité en voyant le petit, et lui fonce dessus telle une bombe… 2kg face à 30kg, sachant que le gros ne répond plus de rien, c’est l’angoisse totale, il écraserait le petit en deux secondes.
    Je ne vois aucune agressivité mais plutôt une envie de jouer, mais le petit prendrais vite peur.

    Pensez vous qu’il soit possible avec le temps d’arriver à une coexistance paisible?
    Comment m’y prendre pour tenter de résoudre ce problème?

    Merci

    1. Cela dépend de pleins de choses. Ce gros chien est il sociable avec les autres chiens en général ? A t-il déjà rencontré des petits chiens ? Est il prédateur avec les petits animaux ( chats, oiseaux, écureuils ) ?. Comme expliqué dans l’article l’excitation et la brutalité ne sont pas du « jeu ». Votre chien peut avoir une grosse difficulté à gèrer son excitation face aux congénères, il peut aussi voir un petit animal comme « une proie » ce qui serait du coup plus problématique. Mais sans pouvoir voir et lire vos chiens je ne peux pas vous aider, merci de me répondre par mail en privée. Vous pouvez aussi me contacter par téléphone pour prendre rendez-vous.

  3. Merci pour toutes vos précisions comportementalistes.
    J’ai une petite chienne type Lhassa Apso, de 4 ans, que je laisse très libre, sans laisse la plupart du temps. Elle est très familière avec les humains, y compris ceux qu’elle n’a jamais rencontrés et leur manifeste des signes de reconnaissance. Récemment, elle est montée sur les genoux d’une personne inconnue dans le métro. Elle apporte beaucoup de bonheur aux personnes mais idéalement, je souhaiterais qu’elle soit plus réservée. Je n’utilise aucune coercition sur elle. Comment faire ? La tenir en laisse ?

    1. MP

  4. […]  Article de l’empreinte : Socialiser son chien avec ses congénères […]

  5. Supers conseils, merci pour votre expertise, j’en ai justement besoin pour Maxou, mon cocker, qui est un peu timide avec mes autres chiens et ceux croisés dans la rue. J’essaie et je vous dis !

  6. Bonjour,
    Merci pour ces informations , cependant comment réagir quand notre chien est réactif en laisse sur les voitures, coureurs , cycliste ?
    De plus depuis un petit moment quand je le met en longe il fonce tête baissé en gonflant son poil en direction des marcheurs qui viennent vers nous.
    Je ne peux pas lui laisser vivre sa vie, sachant qu’il y a un risque pour lui et pour les autres …
    Comment m’adapter ?

    Cest un bordercollie de bientôt 2ans

    1. Peut-être en venant faire des séances d’éducation 😉 ? Etes vous en île de France ?

      Ma dernière chienne de roumanie mordait l’humain à sang… En travaillant en libre et en longe, en lui apprenant à analyser à une distance adaptée et à prendre sur elle aujourd’hui j’ai une chienne sociable que je promène sans laisse… Aucun control dessus pourtant.

      Il y a un travail de désensibilisation à faire sur votre chien après il faudrait savoir s’il prédate, s’il est en inconfort, s’il décharge tout simplement son trop pleins émotionnel… En gros sans voir le chien il est compliqué de vous aider, mais cet article s’inspire des mes experiences et les chiens qui viennent en éducation chez nous améliorent leurs comportements sans friandise ni conditionnements… On leur apprend à réfléchir et le comportement ne s’améliore pas par magie mais parce qu’on comprend le chien correctement et qu’on avance dans le bon sens, plutôt que de détourner systématiquement les problèmes…

  7. […] Une fois arrivé chez vous, dans votre monde d’humain, la sociabilité ça s’entretient. Je me permet de rappeler que les contacts libres avec des congénères font partie des besoins fondamentaux du chien, il est donc essentiel que votre chien ait des contacts réguliers  avec des congénères. Je ne vous parle pas de croiser des chiens derrière des grillages ni même d’un petit « bonjour » en bout de laisse qui va durer quelques minutes, je vous parle de possibilité de communication réelle (« Bonjour, qui êtes-vous? Comment ça va?… ») et de partage ( marcher ensemble, renifler les mêmes odeurs…). (Lire l’article de Laura Sgard « Socialiser son chien avec ses congénères ») […]

  8. Bonjour
    Nous avons un shiba inu de 3 ans…Depuis tout petit nous avons remarqué des problèmes comportementaux du type agressivité envers ses congénères, les joggeu rs,les vélos, les passants…enfin tout ce qui bouge.
    Nous avons eu recours pendant 1 an à un comportementaliste canin…ça n’a rien donné. Ma fille de 13 ans n’a pas intérêt à le contrarier . …Quand aux autres enfants de la famille et notamment les petits…C’est l’horreur. …Nous sommes obligés de l’isoler car soit il les léche de façon plus qu excessive soit il mord…on ne sait plus quoi faire…auriez vous des conseils ? Merci.

    1. Là sans voir le chien je ne peux pas vous aidez, il faut mettre en place un travail avec ce chien avec quelqu’un de compétent… Ou êtes vous situé ?

  9. good article,thanks.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *